Trois ans de grande école, et après.

Trois ans de grande école.

Par AMELINE CRIDA, publié le jeudi 12 janvier 2017 20:50 - Mis à jour le lundi 13 février 2017 19:43

   Les étudiants issus de classe préparatoire ECT ont la possibilité d'entrer dans les mêmes écoles et de bénéficier du même parcours et de la même formation que les bacheliers titulaires de bacs généraux.
   Le risque d'échec en classe préparatoire est très faible pour les étudiants qui font sérieusement le travail demandé. En fin de 2e année, à l'issue des concours, les étudiants intègrent normalement une Grande Ecole de Commerce et de Management, faisant partie de la conférence des grandes écoles.
   Ces grandes écoles sont réparties dans toute la France. Les plus prestigieuses et les plus connues (HEC, ESSEC, ESCP...) se trouvent dans la région parisienne, à l'exception de l'EM Lyon, dont le campus est situé à Ecully.

Le financement : les tarifs varient en fonction des écoles, mais les moyens de financement sont nombreux.

  • Statut étudiant : bourses en fonction des revenus (sur les barèmes Enseignement supérieur) - bourses des collectivités territoriales - bourses au mérite dans certaines écoles. Des bourses spécifiques liées aux écoles, peuvent aller jusqu'à l'exonération totale de la première année (ex. ISC Paris, Montpellier). Les aides peuvent se cumuler.
  • Nombreux stages rémunérés (12 mois de stage répartis sur les 3 années d'études - la dernière année stage de 6 mois).
  • De nombreuses écoles développent les parours en alternance à partir de la 2 ème année : le coût de la formation est pris en charge par l'employeur et le stagiaire est rémunéré.
  • Possibilité année césure (en général entre la 2ème et 3 ème année) : contrat de mission-CDD rémunéré.
  • Junior Entreprise : association dont l'objet est de démarcher les entreprises, de négocier des jobs et des missions ponctuelles rémunérées pour les étudiants. (24 H de cours hebdo. en moyenne la première année).
  • Emprunts bancaires : Taux négociés par les écoles (environ 2 % en 2010), remboursement pendant les études, à la fin de l'école ou un an après la fin de l'école. La moitié des étudiants ayant un emploi avant leur sortie d'école, le remboursement ne pose pas de difficulté, même pour les étudiants issus des familles les moins favorisées.

 

Les débouchés : les secteurs les plus divers (industrie, banque, humanitaire, agroalimentaire...) sont à la recherche de jeunes managers issus d'Ecoles de Commerce et de Management. Lestrès large éventail de formation, conduit à une grande diversité de métiers :

 

  • responsable ressources humaines
  • responsable communication
  • responsable export
  • chef de produit
  • responsable financier
  • contrôleur de gestion
  • cadre de la grande distribution
  • responsable de société française à l'étranger
  • dirigeant d'association
  • ...

 

Quelques indicateurs clés (fournis par la conférence des grandes écoles).

À l'issue des trois années passées en École :

Taux net d'emploi :

  • pour la promotion 2011, le taux net d'emploi est de 84,9 %
  • pour la promotion 2010, le taux net d'emploi et de 94,2 %

Durée de recherche :

  • 82,5 % des diplômés en emploi, le sont moins de 2 mois après leur sortie d'école
  • 12 % sont en poursuite d'études (majoritairement des élèves en thèse et issus d'écoles d'ingénieurs)

Type de contrat de travail :

  • 80 % des contrats de travail des diplômés en emploi sont des CDI

Des salaires d'embauche :

  • Salaire annuel moyen (brut hors primes) : 34 173 € (33 030 € l'année précédente)
  • Salaire annuel moyen (brut avec primes) : 37 268 € (35 840 € l'année précédente)
Pièces jointes
Aucune pièce jointe